Le flow ("performance optimale") des sportifs

Psychosport
flow tennis golf confiance concentration


Le flow: qu'est-ce que c'est?



Le flow est un état à la fois physique et psychologique où l'athlète se sent extrêmement bien dans son activité, complètement pris dans ce qu'il fait, et où il a l'impression que tous ses mouvements se mettent en place de manière parfaite, sans avoir la sensation de faire le moindre effort. Le sportif a un sentiment total de réussite, complètement pris dans ses sensations et ses mouvements, agissant sans le moindre doute et de manière instinctive. Ces moments de haute performance constituent des moments précieux que l'on va justement essayer de développer davantage chez le sportif : plus souvent il va pouvoir se connecter avec cet état de bien-être dans sa pratique sportive, plus souvent il sera hautement performant, plus régulier. L'intérêt sera donc de trouver les moyens que le sportif peut mettre en oeuvre pour être en état de flow (de "flux", en anglais).

"Performance optimale"



Csikszentmihalyi a mis en évidence ce concept, que l'on qualifie aussi de "performance optimale". Mais par quoi se caractérise cette performance optimale?
Suite à des études sur des athlètes de très haut niveau, retenons que cet état de flow se déclenche le plus souvent :
- Quand le sportif est dans état de motivation à pratiquer son sport (ce qui n'est pas chaque jour le cas)
- Quand le sportif aborde une rencontre qui constitue un minimum de défi: contre un joueur ou une équipe de même niveau ou un peu plus fort en général
- Il est dans un milieu où il se sent en sécurité: il a pris possession de son "terrictoire", il a ses routines
- Le sportif trouve des moyens pour être concentré totalement sur ce qu'il a à faire: sur son corps, son matériel, son ou et ses adversaires
- Il rentre progressivement complètement dans l'action, où son corps et le matériel qu'il utilise ne font plus qu'un
Dans cet état de flow, l'athlète :
- joue "facile": sensation de facilité, sans vraiment ressentir l'effort comme quelque chose de douloureux
- a une impression de contrôle (rien ne le perturbe)
- a une sensation de bien-être
 - a le sens du temps altéré

Le flow: comment l'atteindre?



Pour rentrer dans cet état de flow, différents moyens existent. En voici quelques-uns.
- Pouvoir arriver à se motiver en se mettant des objectifs de performance avant chaque match est central. Les moments de perte de motivation plus importants (marre de pratiquer son sport par exemple) doivent être travaillés avec le coach.
- Ensuite, le sportif doit toujours bien se familiariser avec l'environnement de match (salle, terrain, piste,.....) : c'est avec un sentiment de sécurité et souvent de familiarité que l'on rentre dans cet état.
- L'échauffement habituel, les routines habituelles, ainsi que la prise de connaissance avec l'environnement de match mettent l'athlète dans une disposition à rentrer dans cet état.
- "Etre chaud" est central, car permet d'être pleinement dans ses sensations et ses mouvements.
- D'autre part, utiliser des moyens pour se connecter avec son matériel, ainsi qu'avec ses sensations, peut-être accentué via l'entraînement à la pleine conscience (faire du sport en pleine conscience, c'est se connecter avec le moment présent et les sensations du moment).
- Des techniques d'ancrage peuvent être utilisées :en utilisant des images, des mots ou des comportements associées à cet état. Exemples: - vous pensez à une image de vous-même où vous êtes dans cet état de flow (image d'un souvenir en flow, ou une image anticipée).- Ou alors vous vous entraînez à avoir un comportement que vous avez associé à cet état: par exemple pour Christophe (prénom changé),  tennisman, sautiller en serrant le poing, en respirant calmement et en fixant un point devant lui l'aide à rentrer puis à rester dans cet état. Attention chaque technique, chaque comportement utilisés sont personnels et doivent être entraînés régulièrement.

- L'imagerie mentale et les techniques comportementales sont pratiquées également.



> Liens utiles

> Plus d'information sur la
PSYCHOLOGIE DU SPORT